shutterstock_177738734_1600_800r

Un candidat qui souhaite intégrer le métier d’animateur peut suivre une formation sanctionnée par un BAFA ou Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur. Cette capacité permet au candidat d’encadrer, sans être pour autant un professionnel, dans le but d’accueillir des mineurs enfants et adolescents en collectif ou ACM.

Les formations liées au BAFA

Le BAFA autorise l’assurance à une sécurité physique et morale des mineurs, la participation à la mise en œuvre de projet éducatif dédié ACM, la mise en place d’une relation de qualité en individuel ou en collectif, la mise en relation avec les acteurs en termes de communication et de développement, l’encadrement et l’animation des activités ainsi que l’accompagnement des mineurs. La préparation intègre une session de formation générale de 8 jours, un stage pratique en ACM de 14 jours, une session d’approfondissement de 6 jours et une session de qualification de 8 jours.

Les préparatifs à effectuer pour l’accès au BAFA

Le postulant doit s’inscrire sur un site internet référent pour une durée de formation de 30 mois. Après avoir rempli un formulaire, le postulant doit adresser une copie de son CIN à la direction départementale de sa région. Le stage théorique est effectué au sein d’un organisme de formation qui délivre au candidat une documentation de projet éducatif sur 8 jours. Le stage pratique de 14 jours se passe dans le cadre d’un séjour de vacances, lors d’un accueil de loisirs ou de scoutisme. Le stage est parfois rémunéré. L’appréciation du directeur du centre est requise pour la validité du stage en vue d’une vérification par la direction départementale. Après toutes ces phases, le candidat doit passer devant le jury de la cohésion sociale en charge de la validité de l’ensemble du cursus pour la délivrance du brevet ou BAFA complet. En cas de non validation d’une étape, le postulant peut opérer un nouveau passage devant le jury.