CVLuniversite

Les ingénieurs en électronique envahissent le monde

Voiture autonome, téléphone portable, guidage des missiles, DVD, c’est l’ingénieur en électronique qui s’en occupe. Présent dans la plupart des industries, il crée une variété d’inventions technologiques. Il concourt à leur création jusqu’à leur utilisation.

Le monde des ingénieurs

Les ingénieurs en électronique sont en tous lieux. On les rencontre dans les téléinformatiques, les transports et l’énergie. Leur mission consiste à rendre faisable la découverte. Ainsi, la journée d’un ingénieur en électronique peut débuter par une requête : un constructeur désire inventer une voiture qui freine tout seul devant un barrage. Le groupe d’ingénieurs en électronique se rassemble afin de reconnaître toutes les exigences du futur chauffeur, les obligations réglementaires ainsi que techniques. L’architecte système fixe les diverses briques de l’étude, telle que son articulation et anticipe l’incorporation de cette nouvelle option dans le reste du dispositif de l’automobile. L’ingénieur hardware, lui, se charge de l’électronique et le technicien software du programme. La solution se modélise, se développe, ensuite se valide en terme fonctionnel et sécuritaire. Enfin, elle est insérée à la voiture pour une phase finale d’authentification avant d’être exposée.

Mission des techniciens

Le hardeux ou expert en hardward dispose d’importantes expériences en électronique analogique et numérique ainsi que le sens pour l’expérimentation. Le langage professionnel du software est le C, C++ et autres standards et il apprécie la programmation. Les techniciens se consacrent à un secteur précis tel que l’électronique de puissance ou bien le traitement de signal. Ce parcours est davantage privilégié dans les sociétés qui commencent à faire défaut au niveaux des experts. Mais on rencontre aussi la gestion de projet. Les ingénieurs managent des logiciels très importants. Ils se tournent également vers le management afin de reprendre la gérance d’un business unit. L’Apec place la rémunération médiane d’un jeune technicien en électronique à 33 800 euros brut annuellement et c’est le poste management qui gagne le mieux.